World Marathon Majors : Comment participer au Marathon de Boston?

Doyen de la distance avec plus de 120 ans d’existence, Le Marathon de Boston est surement le plus envié de tous les marathons du monde. Y participer n’est pas chose aisée, au point que certains coureurs sont prêts à tous les subterfuges pour être de la fête (j’en parlerai à la fin de l’article).

04/18/2016 -Boston, MA- Preparation at the finish line of the 120th Boston Marathon in Boston, MA on April 18, 2016. More than 30,000 participants registered for the 2016 Boston Marathon, the third largest field in the race history. (Craig F. Walker/Globe Staff) section: Sports reporter:

Voici donc les moyens « légaux » existants.

La Loterie : contrairement aux autres Majors, il n’existe pas de loterie « grand public » pour participer au Marathon de Boston.

Participer grâce à un temps qualificatif :

  • Il est d’abord important de noter que 80% des dossards pour le marathon de Boston sont réservés pour les coureurs qualifiés au temps, soit environ 24 000 dossards si on prend les chiffres moyens des entrées depuis quelques années.
  • ATTENTION : avoir un temps qualificatif ne garantit pas automatiquement d’avoir un dossard pour la course mais uniquement de vous inscrire à la « sélection via temps qualificatifs » (« rolling admission »). Pour être plus explicite, prenons un exemple concret. Vous êtes une femme de 42 ans (catégorie d’âge 40-44 ans). Si votre chrono est proche du temps qualificatif de 3h50, vous aurez très peu de chance d’être de la partie. En effet, le système commence par sélectionner les meilleurs temps jusqu’aux temps « moins » rapides (si on peut dire ainsi), et ceci jusqu’à distribuer la totalité des dossards affectés par catégorie. En clair, mieux vaut avoir un chrono inférieur de 10 à 15 minutes en dessous du temps qualificatif pour augmenter ses chances d’être sélectionné. Cet exemple est applicable quelque soit le sexe ou l’âge.
  • Pour information, 5062 personnes qualifiées au temps n’ont pas pu participer au Marathon de Boston en 2018.
  • Pour ceux qui souhaiterez participer à l’édition 2019 de la course, sachez que le temps qualificatif devra être un temps effectué entre le 16 septembre 2017 et la date de fin des inscriptions.
  • Enfin, le temps qualificatif qui sera pris en compte est bien le temps « net » du coureur et pas le temps de départ de la course.

Courir pour une association caritative :

  • Tous les Majors permettent de participer à leur course en s’inscrivant auprès d’association caritative. Le but ? Récolter une somme d’argent prédéfinie pour aider l’association choisie dans ses actions. L’avantage est indéniable : tout en ayant votre dossard garanti sans restriction de temps, vous faites surtout un beau geste. L’inconvénient : les sommes à récolter sont généralement très élevées (de 7 à 10 000 USD), ce qui peut être très difficiles à atteindre si votre entourage n’est pas ultra « généreu » (mais tout est une question de culture je dirai 😉).
  • Vous trouverez juste après, la liste des associations caritatives permettant de participer au Marathon de Boston ==> http://www.baa.org/races/boston-marathon/event-information/charity.aspx

Participer via un tour opérateur spécialisé dans le running :

  • C’est LA solution la plus simple pour garantir son dossard au Marathon de Boston. Mais ATTENTION : en France, seul 2 tours opérators ont été sélectionnés par les organisateurs du Marathon pour vendre le package dossard + voyage (France Marathon et Thomas Cook Marathon).
  • Pour le prix, en fonction des options choisies, cela peut varier de 2000 à 3000€.
  • NB : en passant par un tour opérator, vous n’avez pas besoin de présenter un temps qualificatif, c’est ouvert à tout le monde.

LEGACY :

  • Là, nous parlons d’une catégorie exceptionnelle. En effet, si vous avez couru 25 fois consécutivement le Marathon de Boston alors vous avez votre dossard garanti en étant exempté d’un temps qualificatif.

Prix dossard :

  • 185 US Dollars, soit environ 155€ pour les résidents américains.
  • 250 US Dollars, soit environ 210€ pour les résidents non-résidents américains.
Jose Sanchez, of San Antonio, carries the American flag across the finish line in the 121st Boston Marathon on Monday, April 17, 2017, in Boston. (AP Photo/Elise Amendola)

 

LES TRICHEURS :

Comme indiqué précédemment, courir le marathon de Boston n’est pas donné à tout le monde surtout si on veut le faire à « moindre frais » grâce à un temps qualificatif. Du coup, chaque année, de nombreux coureurs sont prêts à tout pour acquérir le précieux sésame :

  • Imprimer le dossard d’un coureur qui l’aurait mis sur les réseaux sociaux et s’aligner avec sur la ligne de départ le jour de la course ;
  • Faire courir quelqu’un ayant un très bon niveau, avec 2 dossards (le sien et le nôtre) et ainsi avoir un temps permettant de s’inscrire à la « rolling admission ». La solution existe aussi avec la personne qui court à notre place un marathon avec notre dossard ;
  • Lors d’un marathon, ne faire que certains bouts du parcours, et arriver la fleur au fusil sur la ligne d’arrivée avec au final un temps canon et qualificatif ;
  • Certaines courses « magouillent » les temps d’arrivée pour permettre à un maximum de coureurs d’avoir les temps requis pour courir Boston.

La liste est encore longue et vous seriez surpris de voir l’ingéniosité de certains. A ce que cela ne tienne, un site internet aux US s’est fait expert pour traquer les tricheurs et même à postériori. Je vous laisse lire certaines histoires, vous allez être surpris ==> https://www.marathoninvestigation.com/

Mais « Marathon Investigations » ne fait pas que chercher ce qui trichent pour avoir un dossard : il surveille aussi ceux qui finissent la course. Par exemple, ils ont commencé (et le travail est encore en cours) à relever certaines « anomalies » pour des coureurs qui, lors de l’édition 2018 et sa météo apocalyptique, ont dépassé la ligne de départ, les dernières balises kilométriques à partir du 40ème km ainsi que la Finish Line, mais…pas les différents check point entre le départ et le km40. Vous avez dit « bizarre » ? Autre fait : « Marathon Investigations » traque aussi les réseaux sociaux des coureurs sur lesquels ils auraient des doutes en regardant les photos de course qu’ils auraient postées. Certains coureurs se sont fait prendre la main dans le sac ainsi ==> https://www.marathoninvestigation.com/2018/04/banditboston-runner-busted-revealing-intentions-bandit-social-media.html

Dans tous les cas, les « BANDIT » sortent rarement grandit s’ils sont attrapés par la patrouille car la règle est claire : si vous trichez, vous êtes disqualifiés et indéfiniment radiés de toutes les courses organisées par l’organisateur du Boston Marathon, et en prime, vous avez votre jolie frimousse sur le site de « Marathon Invesigations », et ça, ça n’a pas de prix !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s