Chrono : comment viser le bon?

Aaaahhhh, la question que l’on se pose avant d’aborder une préparation pour une course : « quel chrono viser ? »

Avant toute chose, et je préfère le dire de suite, je suis de ceux qui pensent que l’on ne peut pas faire la chasse au chrono lors de chaque course, surtout si celles-ci sont rapprochées ou que l’on possède un gros planning d’événements. En effet, même si l’on possède une préparation physique de fou furieux, malheureusement (ou heureusement) notre corps pourra difficilement donner 100% de ses capacités à chaque fois (je ne parle pas ici des quelques spécimens rares qui nous entourent et que l’on devrait plutôt étudier dans un labo au fin fond du désert de l’Arizona).

Savoir viser « juste »

Savoir viser le bon chrono n’est pas la chose la plus aisée car elle prend en compte plusieurs paramètres.

Tout d’abord connaitre sa VMA (mesurée via un test) permettra aussi bien de déterminer nos vitesses de travail lors des entrainements, que l’allure moyenne objectif à tenir lors des courses.

vma-et-zone

Mais prendre uniquement la VMA comme donnée n’est à mon avis pas la meilleure des choses. Il est aussi important de se fier au profil physiologique de chaque coureur car en fonction de celui-ci, chacun travaillera de façon plus importante certains aspects de ses entrainements (foncier, vitesse,…) pour devenir autant que faire se peut un coureur complet et ainsi atteindre ses objectifs.

Enfin, et je pense qu’on ne le dira jamais assez, il faut savoir faire preuve de patience et de beaucoup de travail (comme pour tout je dirai) pour maitriser son chrono et savoir viser juste. Combien sommes-nous à avoir brulé trop vite les étapes (moi le 1er) en se lançant sur de longues distances, sans avoir un minimum maitrisé au préalable les distances intermédiaires?

En clair, si on est débutant, il faut savoir envisager ses 1ères courses (quel que soit la distance) avec un seul objectif : les terminer dans un état physique « convenable » en ayant l’envie de remettre le couvert!! Le reste : ON A LE TEMPS, pas la peine de faire passer la charrue avant les bœufs.

Il faut parfois des années de kilomètres engloutis et des litres de transpiration perdues pour atteindre notre chrono rêvé. Une progression bien définie et méthodique vous y aidera. Donc d’ici là : keep cool et Enjoy :-).

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s