Run In Lyon 2015 : The Rise of The Phoenix!

4 octobre 2015 : Run In Lyon.

Cette course je l’avais surlignée dans mon agenda depuis la précédente édition où je m’étais aligné sur le 10K (Run In Lyon 2014), dernière sortie « grand public » avant de m’envoler outre-atlantique pour y courir le Marathon de Chicago!

Que de chemins parcourus en 1 an! Après 3 marathons, 4 semi et quelques 10k, me revoilà donc aligné pour la 3ème année consécutive pour l’événement running de ma ville d’adoption.

Pour moi Run In Lyon, c’est un peu là que tout a commencé. Là où j’y ai couru mon 1er semi-marathon (Run In Lyon 2013) en 2h26, semi qui allait être le 1er étage de la fusée qui m’emmènerait vers mon 1er marathon. Mais Run In Lyon, c’est surtout là où j’y ai fait pour la 1ère fois le signe du phoenix : je m’en souviens comme si c’était hier.RUn in lyon Captain PhoenixRevenons-en à la course du jour. A la sortie des vacances estivales, je m’étais donné comme challenge de me préparer à fond pour aller chercher mon RP sur la distance, RP qui m’échappait depuis presque 2 ans!! Oohh que les séances de mon coach m’ont fait suer, ohhh que j’en ai bavé à me muscler pour être affuté. Mais plus la date du 4 octobre se rapprochait, plus je me sentais de plus en plus fort en ayant la certitude que j’arriverais à atteindre mon but. Et ce n’est pas mon temps de 55′ réalisé lors du Run In 2 Mure qui allait me faire douter : j’étais en mission et sûr de mon fait!!image4 (1)

Pour ceux qui me connaissent (et c’est surement le cas pour les autres aussi, mais de façon plus « faussée), vous avez pu constater que je ne suis pas du genre à être un introverti, bien au contraire même lol. Alors les jours précédents le D Day, j’ai « en toute simplicité » inondé les réseaux sociaux à coup de #BeastMode par ci, #NoPainNoGain par là. Sûrement certains d’entre vous ont dû se dire « non mais il se la raconte trop le Captain » « il parle trop, il va encore se prendre une déconvenue », et à votre place j’aurais dit la même chose. Mais en fait, c’était ma façon de m’auto-motiver et d’extérioriser ma crainte de ne pas y arriver après autant de semaines d’efforts. Car oui, j’avais beau « pavaner » lors de mes entraînements en y enchaînant de belles performances, je savais que seule la performance du jour J compterait. Et pour y arriver, il me faudrait battre une seule personne : MOI!

Vous comprenez donc pourquoi cette nouvelle édition revêtait pour moi une importance capitale car je devais ENFIN avoir ce put*** de déclic et me montrer que je pouvais enfin performer!!

A J-3, j’ai reçu un mail de mon coach où il y indiquait la stratégie à appliquer pour la course. Mais dans ce mail, il m’y faisait aussi une sacrée remontée de bretelles qui sur un caractère comme le mien ne pouvait que provoquer « rage positive » et « envie de tout exploser »!!!

J-1 : « Pasta Party » avec les amis runners. Même si on n’a pas eu le plaisir de voir tous ceux qui étaient venus courir dans la capitale des Gaules, ça a fait du bien de revoir des têtes appréciées et pas vues depuis des mois. Rajouté à ça le bonheur de savourer l’élimination du XV de la Rose de la RWC2015 : CHAMPAGNE!!!

D-Day. Pour la 1ère fois, pas eu besoin de se réveiller aux aurores pour courir : le départ de mon SAS 53′ n’était prévu qu’à 11h35. Mais mon inconscient ne le voyait pas de cet œil. J’ouvris d’ailleurs les 2 miens aux alentours de 6h30 : je trépignais d’impatience.

Après un léger échauffement avec My Boo, direction le SAS. L’heure du départ approche. A 11h30 pétante le top départ est donné. Voulez-vous que je vous fasse une confidence? Il m’a fallu 300m pour entrer totalement dans ma course, 300m au long duquel…j’ai pleuré. Oui oui, vous avez bien lu : j’ai chialé comme une madeleine pour évacuer le trop plein de pression que je m’étais mis les jours précédents.

Dès lors que mes joues furent sèches, je n’avais qu’une seule obsession : entrer dans ma bulle et suivre à la lettre la stratégie de mon coach. Celle-ci était très simple : gérer mon allure sur les 7 premiers km et lâcher les chevaux sur les 3 derniers. Stratégie qui n’a rien d’extraordinaire mais pour moi, le professionnel du « positive split », ça voulait dire que j’allais totalement changer ma façon d’aborder une course.

D’ailleurs, il m’est difficile de vous dire réellement ce qui s’est passé autour de moi pendant que j’ai couru, car excepté les 2 derniers kilomètres, j’étais concentré et en mode « machine ». Alors vous direz peut être « il n’a même pas profité de la course, du paysage, du moment,… », franchement je n’étais pas là pour ça. Beaucoup m’ont parlé de cette sensation de puissance que l’on peut ressentir lors d’une course maîtrisée de bout en bout, et c’est ce que j’ai vécu. Lorsque l’on regarde ma tête sur la dernière ligne droite, on constate que j’étais enragé, habité,…. LA RAGE DE VAINCRE!!RUn in lyon Captain Phoenix

Au moment d’éteindre ma montre au passage de la Finish Line, lorsque j’ai vu le temps affiché, un sourire a traversé mon visage. Quelques minutes plus tard, mon temps officiel confirmera ma joie : 51’59 », nouveau RP sur 10k!!RUn in lyon Captain Phoenix

Private message ==> Voilà Coach, tu vois que je peux y arriver. Rassuré 😉 ?

Lyon à peine terminé, j’ai déjà le regard tourné vers ma prochaine destination : le semi d’Amsterdam. Je ne vous ferai pas l’offense de vous énoncer mon objectif car vous le savez déjà, mais quel qu’en soit le résultat, je peux vous dire que je donnerai tout et ceci avec le smile car depuis ce 4 octobre : Captain Phoenix has taken off 🙂 !!CallingAllSuperheroes TCSsuperheroes Amsterdam

Advertisements

8 réflexions sur “Run In Lyon 2015 : The Rise of The Phoenix!

  1. Pingback: 2017, l’année de la… | CAPTAIN PHOENIX

  2. Pingback: 2015 : I’m a Jedi Knight!! | CAPTAIN PHOENIX

  3. Pingback: Semi Amsterdam 2015 : I’m a SuperHeroe! | CAPTAIN PHOENIX

  4. Bel article où l’on ressent aussi pas mal d’émotions.
    On arrive à ressentir ce que cette course représentait pour toi et quel bonheur de voir que tu as accompli ta mission !
    Bravo c’est un très beau RP ! Tu peux être fier ! Continue de bosser comme ça et bravo à ton coach également c’est un peu sa victoire aussi ^^

    • Merci pour ton commentaire. Ça fait plaisir de lire que j’ai réussi à faire ressentir ce que j’ai vécu lors de cette course, comme toutes les autres 😊.
      Dans tous les cas, le travail continue et le plus beau est à venir je pense. Et je confirme, cette victoire est aussi celle de mon coach 👍🏾👍🏾👍🏾

  5. Well done. La plus belle façon de courir en compétition ! Je te souhaite de le renouveler ! J’aurais aimé être des vôtres le samedi soir, pour faire connaissance, mais j’avais un besoin impératif de dormir avant mon marathon ! CR à l’écriture pour ma part. Bravo encore !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s