Freeletics : souffrir pour devenir STRONG!! [Mis à jour le 11/09]

Dans mon « doux » monde de super héros, j’avoue que je détonne un peu lorsque l’on compare mes « 6 packs abs » à ceux de mes confrères Clark, Bruce & co…Oh+and+btw+Henry+Cavill+Superman+is+too+fat+_c9a79f1569a992d7fd415160dbcf46eb

Alors que chez eux c’est plus du béton armé, de mon côté, je me traîne gentiment une petite poignée d’amour même pas utilisable en tant que bouée de sauvetage lorsque je tombe à la mer!! Faut dire que je n’ai pas fait grand chose non plus pour la diminuer et bien au contraire : je la bichonnais avec amour 🙂 .

Mais voilà, avec les vacances ultra caloriques que j’ai pu passer cette été, la barre fatidique des 100kg que je m’étais donnée comme limite extrême, a été dépassé, sonnant l’heure de la révolte, si je veux entrer dans mon costume de lumière de super héros!!

« Hello Bruce, t’aurais pas quelques idées pour que je puisse me tailler un corps d’athlète 5 étoiles comme toi? » Pas de réponses précises… Pareil du côté de Clark et de tous mes autres compagnons, à croire que voir le Phoenix boudiné dans son costume comme Peter il y a encore quelques années les fait rire : bah PAS MOI!!spiderman

J’ai donc comme tout un chacun commencé à faire des recherches sur le net, lu certains articles qui semblaient assez bien documentés, jusqu’au jour où je suis tombé sur ça : une vidéo d’un gars parlant de l’application #Freeletics.

Mamamia, en 15 semaines, avec des entraînements de fous furieux, le bonhomme a complètement changé de physique!!

Mais serait-ce donc ça le secret si bien caché que l’on ne voulait pas me donner?!! Intrigué, j’ai continué à creuser pour en savoir un peu plus : mais qu’est-ce donc réellement ce programme #Freeletics ?

C’est un programme type HIIT (High-Intensity Interval Training = entraînement fractionné de haute intensité), personnalisable et qui s’adapte continuellement en fonction de notre niveau et de nos objectifs.

2 possibilités s’offrent à nous :

  • une version gratuite qui permet de faire de nombreux exercices avec vidéo explicative à visionner au préalable si on ne se rappelle plus comment effectuer les mouvements :

  • une version payante (12,99€/ mois) qui via un coach virtuel, nous concocte un programme de 15 semaines pour nous faire travailler via des workout (enchaînements d’exercices) soit le cardio, soit la force, soit les 2 en même temps, tout dépendra du choix effectué en début de chaque semaine d’entraînements et de nos résultats de la semaine précédentes.

metis

L’avantage non négligeable de #Freeletics, c’est que nous n’avons besoin d’aucuns matériels à part une barre de tractions pour certains exercices, mais vu le niveau de ceux-ci, j’ai le temps de voir venir (au pire j’irai chez Bruce) 🙂 .Freeletics_comfort_zone

Voilà donc maintenant 2 semaines que je teste la version gratuite, et je peux vous dire que j’en bave, que pendant chaque workout, les jurons fusent, mais lorsque j’ai fini… j’ai la satisfaction de ne pas avoir lâché!!

Alors que j’étais sceptique lorsque j’ai débuté, je peux vous dire qu’en 2 semaines (bien sûr en y associant une certaine hygiène de vie), je commence déjà à remarquer des changements au niveau de mon physique. Et c’est surement là que réside le secret de cette méthode. Etant donné que l’on voit rapidement des changements, on a encore plus envie de faire des exercices, et plus on pratique, plus les changements sont visibles et ainsi de suite : un cercle vertueux!!

Il est certain que le plus dur est de commencer et surtout de s’accrocher au début mais sérieusement, je pense que cela en vaut la peine et je n’ai aucuns doutes sur l’apport non négligeable de ce programme en complément de ma pratique du running.

Rendez-vous d’ici quelques semaines pour voir si j’ai tenu le coup et surtout voir les résultats.

Dans tous les cas, Batman, Superman & Co : Captain Phoenix is BACK IN THE BUILDING!!!falcon

 

Mise à jour : 11/09/2015 

Il semblerait que la transformation est bien effective. Rien de mieux que les photos pour étayer mes dires ;-). Pour info, elles ont un mois d’écart :transfo1

transfo2

Prochain point : début octobre 🙂

Publicités

7 réflexions sur “Freeletics : souffrir pour devenir STRONG!! [Mis à jour le 11/09]

  1. Le niveau n’est pas trop dur au début?
    J’ai un ami qui m’a montré un peu et j’ai eu l’impression que c’était pas facile même pour le niveau débutant.

    • j’avoue que les 1ères séances sont assez « hard » : tu ressors complètement ko. Mais à force, ton corps s’habitue et vu que tu sais mieux faire les workout, ça se passe de mieux en mieux :-). Je te conseille d’essayer, de ne pas lâcher pendant les 2 premières semaines et tu m’en diras des nouvelles 🙂

  2. Je profite du sujet pour rebondir ici (c’est plus simple ) de façon plus développée sur le sujet Twitter : Est ce que les images des filles (ou mecs, finalement c’est pareil ) Healthy / body / yogi / veggi et j’en passe sont un exemple ? La réponse globale c’est « non ». Paradoxalement ces gens sont extrêmement suivis, étudiés, montrés en exemple, copiés, souvent peu égalés. On a TOUS tendance à vouloir tendre vers un corps qui nous semble parfait – preuve en est ta photo avant-après que tu sembles afficher comme un but – C’est honnête et c’est au fond la vérité. Nous voulons être mieux selon nos critères et c’est positif. ( Moi la première) Le problème des images et des conseils donnés sur le net c’est qu’on n’a pas l’historique, on n’a pas la liste des blessures qui ont poussé le sujet à être à ce point exclusif dans sa démarche de « perfection », on n’a pas non plus la vie réelle des gens ( un corps « parfait » mais une vie de merde ? Je grossis mais pourquoi pas ! ). La vérité c’est qu’on est fiers, dans notre micro milieu de sportifs amateurs, de montrer nos progrès, qu’ils s’affichent en nombre de km, en allure, en nombre de séances, en volume de Burpees et autres pompes. Certains affichent toutes leurs séances, d’autres leur affolant kilométrage mensuel… Et d’autres montrent fièrement la tablette de chocolat qui se dessine ou les obliques qui se soulignent au fur et à mesure des séances. Jamais on ne voit l’inverse, l’avant musclé l’après bedonnant. Normal. Quant à l’affichage « trop », il est à mon sens lié à deux choses : La personne en fait son métier. Donc normal de s’afficher. OU, et c’est souvent le cas, la personne a une « blessure » ( ce n’est pas un terme négatif, remplaçons par « un historique » ) et la combat comme elle peut, et en sport, c’est souvent en en faisant « trop ». Je ne suis pas une adepte de l’image, ce n’est pas pour cela que je n’admire pas devant ma glace les muscles qui se dessinent chez moi au fur et à mesure de mon travail en CAP et PPG. Je sais moi pourquoi je le fais : Besoin de me faire violence, besoin de me vider la tête, besoin d’oublier la maladie de proches, besoin aussi de ME prouver qu’après avoir cumulé 5 X 25 kg de grossesse réappris à marcher sans aide auxiliaire après une longue hospitalisation je peux maintenant fièrement me dire que seule, je gagne mes marathons. On doit tous être fiers de nos évolutions positives. Ce que je dénonce dans l’affichage massif et la promotion des comptes « healthy » c’est le vide d’info, qui, comme l’image d’un mannequin de mode retouché peut conduire des gens à avoir une mauvaise image d’eux même ou à vouloir adopter un mode de vie inadapté à leur quotidien, leur morphologie et leur histoire !
    Mais je crois qu’on est d’accord.
    Bon bref, je sors du cadre mais c’était l’occas 🙂
    On veut voir évidement la photo dans 15 semaines 😉

    • Merci pour ce commentaire tres détaillé. 5 grossesses et tu fais des temps de déglingos sur tes courses : toi tu pourras te lancer dans les #WMAC dans les années à venir si ça continue :-). Dans tous les cas bravo de mener tout ça de front (même si j’imagine que cela ne doit pas être la fête tous les jours à la maison) : bel exemple de combativité!

      • Bon on verra pour les WMAC 😉 Je crois que chacun est un exemple de combativité du moment ou il cherche à aller un tout petit peu plus loin que sa zone de confort pour être plus épanoui ensuite. Après y’a différents paramètres qui rentrent en jeu et je suis taillée pour ( en tout cas légère ) – et assez scrupuleuse dans le travail – . Quant aux enfants entre 1 et 5 à part le budget course et la pile de repassage, ça se vaut. Il faut la même patience 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s