Prologue Prépa Marathon Genève (23 février – 01 mars)

Dans 2 mois jour pour jour, je serai à la veille de courir mon 3ème marathon, le Harmony UNICEF Genève Marathon.

Comme lors de ma précédente prépa, je me demande comment il est possible de se lancer dans une telle aventure, car il faut le dire, courir un marathon et surtout le préparer est juste une idée de fada!!!

Mais lorsque l’on a gouté aux frissons de cette épreuve mythique et aux bénéfices presque mystiques qu’elle nous procure, alors il est difficile de ne pas croquer de nouveau dans cette pomme!!

Voilà donc le « Prologue » de ma nouvelle prépa en gardant continuellement en tête une seule chose : geneve1

Lundi 23 février : lendemain de mon semi Cannes record!! Je savoure ma performance mais une question me trotte quand même dans la tête : comment ai-je réussi à ne pas accrocher la barre des 2h, alors qu’il me semblait avoir suivi à la lettre mon plan de course? Avis du coach : très bonne course, mais encore trop de variations d’allures, ce qui m’a pénalisé dans la dernière ligne droite. Bon à savoir pour les prochaines fois 🙂

Mardi 24 février : repos, je continue à « récupérer » et vu qu’il pleut, pas vraiment envie de courir sous la pluie!!

Mercredi 25 février : je rechausse les chaussures pour mon run de décrassage post semi : 40″ à 75% max de ma FCMax. Le soleil est présent : un doux parfum de printemps souffle en terres lyonnaises. geneve2
Jeudi 26 février : repos.

Vendredi 27 février : repos

Samedi 28 février : séance de 30″-30″ max 80%. en mode nocturne. Malgré la session Burger King du midi (pas taper coach lol), je sors de cet entrainement remonté comme un coucou. L’épisode Semi Cannes est déjà un lointain souvenir, j’ai déjà l’esprit tourné vers Paris!!! geneve3
Dimanche 01 mars : il y a des séances que je redoute et que je fais à reculons… celle du « fractionné pyramidal » est fait partie : (1’+2’+3’+4’+3’+2’+1′ allure max 4’30/km) R1′. C’est le genre de séance qui te donne juste l’envie d’en finir très vite tellement elle te brasse (du moins c’est mon cas). De plus, j’ai eu l’impression d’être un éléphant tellement je me suis senti lourd, alors que j’avais mangé de façon « légère »… Mais c’est aussi avec ce genre de séance que l’on travaille la caisse et que l’on devient plus STRONG, alors je ne rechigne pas, et je l’ai terminée avec le smile comme si je dépassais une finish line 🙂 geneve4

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s