Potion magique du coureur : que du naturel ;-)

Dans le cadre de ma préparation pour mon futur semi, je me suis posé il y a quelques jours, la question de l’utilité ou non d’acheter un de ces packs que l’on peut trouver dans tout bon shop de running : le « pack semi-marathon ».

En quoi cela consiste?

C’est très simple, on met dans le même package :

  • une préparation pour réaliser un « gâteau » à manger lors du repas précédent la course;
  • une boisson d’attente à boire dans le SAS de départ;
  • des gels, au nombre de 3 généralement, à prendre à des moments précis de la course (départ, 10 et 15km), pour nous donner des coups de fouets!

Quelques exemples de ce qui existe sur le marché :

overstim

mx3

punchpower

Après plusieurs échanges avec certains amis runners, voici ce qui en ressort :

  • rare sont ceux qui mangent un GatoSport pour leur petit déjeuner, préférant garder leurs habitudes alimentaires en variant celles-ci avec des produits plus « légers »;
  • beaucoup sont adeptes des gels, même si certains aiment grignoter des fruits secs (raisins ou abricots) pendant leur course;
  • il y a aussi les kamikazes qui eux ne prennent rien n’y avant, ni pendant : trop peur que leur estomac fasse des siennes 😉

Pour ma part, lors de mes précédents semis, je n’ai jamais utilisé aucuns « produits », seulement de l’eau pendant la course et mon petit dej habituel : muesli/ fromage blanc/ miel, thé sans sucre et tranches de pain complet/ beurre demi -sel (le doux n’étant pas du beurre 😉 )/ confiture.

Pour mon prochain semi (Cannes le 22 février prochain), je vais faire un peu dans la nouveauté : boisson d’attente avant la course + gels pendant (Overstims) et bien sur le petit dej du « champion ». En espérant que ces « petits » détails seront des plus qui m’aideront à atteindre l’objectif temps ambitieux que je vise sur la Croisette 🙂

Affaire à suivre…

 

 

Advertisements

4 réflexions sur “Potion magique du coureur : que du naturel ;-)

  1. De ma très maigre expérience (trois semis) je retiens : Pas de boisson d’attente. Enfin, pour les gars ça se gère, pour les filles, pipi sur le départ, à Paris ça se fait, mais l’envie de dernière minute c’est pas très glop. Boisson chargée en glycogène ( Overstim parfait ) la veille (1l 5) c’est parfait. Voir 3 l sur 48 h avant la course. Petit dej normal 3 h avant. Avec banane en plus par ex et fruits secs. Moi le Nut* me va bien 😉 Sinon 3 gels. Un dans le sas ( voir 2 gels ) et 2 sur la course ( 8 et 17ème km à Paris en garder un pour la remontée sur Vincennes ). Bon ben voilà, faute d’en avoir dans mon beurre c’était mon grain de sel. Bon semi !

    • 2 gels dans le SAS de départ : tu les prends à la place de la boisson d’attente ou c’est en « complément »?
      Nut* : ici tu es chez un membre de la #TeamNutella donc on peut CRIER son nom sans se faire taper sur les doigts!!! VIVE LE NUTELLA 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s