Acte 1, 2015 : PromClassic

« Ça commence à rentrer. On ne forme pas un bon coureur en 3-4 mois », mots de mon coach après que je lui ai fait part de mes 1ères impressions après ma course.

Retour en arrière….

Début décembre 2014, après le semi-marathon du Beaujolais, je suis fatigué, en manque d’énergie et un doux parfum de lassitude se fait sentir. Alors que je devais participer à la SaintéSprint, je décide de jeter l’éponge pour me concentrer sur mes objectifs de 2015.

5 semaines et 16 séances : la durée de ma préparation pour la Prom Classic, course que j’avais cochée pour être la 1ère de mon planning running de 2015.

L’objectif principal de cette préparation : acquérir de la vitesse, travailler mon souffle et enfin apprendre à savoir gérer une course (pas comme à Chicago par exemple).

J-4 : notre liberté d’expression est touchée dans son épicentre… #JeSuisCharlie prom1

J-1 : direction les bords de la méditerranée et la promenade des anglais. A peine arrivés, on part retirer avec My Boo nos dossards. Petit coucou de Stéphane qui après avoir voulu faire un selfie avec moi lors du marathon de Paris et au semi du Beaujolais, veut remettre le couvert une nouvelle fois 😉 .prom2
Le soir, on a le plaisir de partager un apéro avec certains twittos runners qui seront eux aussi de la fête niçoise: le top!!! Un vrai moment de fun comme je les aime.prom3

Jour J :

Dès le réveil, je suis euphorique : j’ai la certitude que je peux réaliser mon RP sur 10k aujourd’hui. Mentalement et physiquement je suis prêt : tous les voyants sont au vert! J’ai rarement eu ce sentiment de puissance avant le départ d’une course! Aujourd’hui, Sky will be my limit!!prom4

Direction le SAS de départ : entre 50 et 55″. Le ciel est d’un bleu azur, la température est printanière au-dessus de la promenade des anglais. En mémoire aux victimes des derniers événements de la semaine, une minute d’applaudissements est faite : fort moment.

La ligne de départ est là, devant moi. Je me ferme d’un coup, en mode pilote de formule 1, concentration au maximum…. 3, 2, 1, c’est partiiiiii!! prom5

Mon plan de vol est simple : parcours divisé en 2 parties. La 1ère, je dois la courir à une allure comprise entre 5″20 et 5″10. Je la bouclerai à une allure moyenne de 5″06. La 2ème partie, elle, doit se faire en mode « free » avec pour objectif un négative split!

1/2 tour au niveau de l’aéroport, ravitaillement bienvenu tellement j’ai soif. Je marche le temps de boire mon verre d’eau et que la machine refroidisse un peu. Je repars…

Pour une raison que je n’explique toujours pas (même si j’ai ma petite idée), alors que j’avais assuré mes 5 premiers km d’une main de Maitre, l’horloge Suisse que j’étais s’est complètement grippée sur les 5 derniers.

Plus je me rapprochais de la ligne d’arrivée, plus je sentais que le RP tant espéré me glissait entre les doigts. J’ai chhaaauuddd, l’impression d’être dans une fournaise, l’impression d’être en plein été… La machine est surchauffe complète, je suis habillé bien trop chaudement, j’ai soif…

Flamme rouge, plus qu’un km à parcourir. Je rassemble le reste d’énergie qu’il me reste pour lancer de dernières accélérations pour me porter jusqu’à la ligne d’arrivée.

54″10 : chrono du jour. Bien loin de ce que j’espérais. My boo est sur mes talons, 54″27 : Bravo!

Médaille récupérée, un selfie : le sourire est un peu crispé. prom6

On retrouvera avec My Boo nos amis Runners du week-end pour un repas de l’amitié : un bon McDo en face de la mer ;-).prom7

J’envoie un sms à mon coach pour lui faire part de ma déception, ainsi que de mes 1ères impressions suite à ma course. Ses mots seront réconfortants : « visiblement tu as progressé dans la gestion, par rapport à Chicago. Ça commence à rentrer, on ne forme pas un bon coureur en 3-4 mois ça prend bien plus de temps. Je suis plutôt satisfait, on est en bonne voie ».

Le sourire revient.

Cap sur l’acte 2 de 2015 : le semi-marathon de Cannes le 22 février prochain.top2015_4

Publicités

4 réflexions sur “Acte 1, 2015 : PromClassic

  1. Pingback: 2015 : I’m a Jedi Knight!! | CAPTAIN PHOENIX

  2. Pingback: Saison running 2014/2015 : clap de fin. | CAPTAIN PHOENIX

  3. Hello,

    Il faut savoir avancer avec régularité et pas trop rapidement. Sinon, la blessure arrive très vite. Il est préférable de bien gérer sa course même si la tête veut ce fichu chrono. L’entraînement va forcément apporté énormément de choses et tu vas vite le constater tout le long de ton année. Tu as un très beau planning pour cette année et tu vas forcément avoir des moments plus difficiles que d’autres.
    Cela demande un gros travail sur le mental.

    Bonne continuation =)

    Bisette Captain ^^,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s