The future belongs to those who prepare for it today!

6ème édition des « 10 km de Corbas« , 3ème et dernière course de mon frénétique mois de juin niveau running.

Je connaissais plus Corbas pour son restaurant 100% barbac rattaché aux abattoires (un vrai paradis pour les carnassiers), que pour sa course annuelle. Mais à partir de ce 29 juin 2014, cela allait changer!

Cette course se situant quelques jours après avoir enchainé 105km en 2 semaines dans le cadre de la Running World Cup, mon doux rêve de RP sur 10km comme je l’ambitionnais dans l’un de mes derniers articles (La revanche du Phoenix), s’envolait petit à petit à l’approche du départ. Clairement, je « visais » un petit 1h. Pour le coup, je ne me mettais vraiment aucune pression. Mais ni my boo, ni mes amis ne me croyaient lorsque je les informais de mon « ambitieux » objectif.

J-1 : Grosse pluie en région lyonnaise et les prévisions pour le lendemain ne sont pas des plus optimistes. Ca va être sympa 🙂

Jour J : Comme pour les Foulées de Beauregard, la bande des 3 Mousquetaires et my boo sont sur le pont. Olivier, un ami ch’ti expatrié en terres rhone alpines est aussi de la partie. photofdsdgrdgrdgDe légères gouttes de pluie nous tiennent compagnie sur la ligne de départ en attendant le coup de canon. L’ambiance est bonne (encore un enchauffement sur « les Sardines »), les gens qui nous entourent sont souriants. 2 min avant le départ, « l’ambiancer » de la course lâche un « le parcours est roulant », le genre d’information qu’en tant que runner te donne des picotements dans les jambes et te fait de suite revoir tes ambitions chronométriques à la hausse :-).

Le départ est donné. En « groupe » sur les 100 premiers mètres, je « sème » très rapidement mes compagnons de route. De façon suspecte, j’ai les jambes légères et je gobe les 2 premiers kilomètres à une allure moyenne de 5min/km (je n’ai pourtant pas mangé le GatôSport de Daddy The Beat).

Après le bitume, voici que se présente la partie « chemins » à travers champs. Le GO de la course avait pourtant parlé d’un « parcours roulant » : 6km à passer en mode cross entre cailloux et « mignons » faux plats me feront comprendre que nous n’avons pas la même définition de ce genre d’environnement. Malgré la diminution de mon allure et les tiraillements qui se font ressentir au niveau des mollets, je maintiens toujours un rythme soutenu à tel point qu’en faisant un calcul rapide (5’+5’+5’25″…), je constate que je serai loin de mon objectif d’1h : logique, je suis sur les bases de mon RP!!!!

INCROYABLE, j’ai du mal à y croire. Ca me redonne un coup de boost à un moment où j’avais du mal à avancer. Croiser un binôme de coureurs voyant/ non voyant (que je félicite à mon passage) fera le reste, car par respect pour ce qu’ils font, je n’ai pas le droit d’oser ne pas tout donner.

44min, 44min10, 44min30,… les secondes défilent et à la manière du GRAND Indurain, je me lance clairement à la chasse au RP.94_indurain_colombiere

Je passe la flamme rouge : plus qu’1 km. Je sais à ce moment-là que je ne n’atteindrai pas mon RP, mais le sub53 est à portée de main.

Les photographes sont là. Je fais le signe du Phoenix : c’est dans la boite!

lamapix_7870045

BILAN :

Temps : 53′, meilleur temps sur 10km en 2014. Je rate mon RP sur la distance de 36″ mais la satisfaction est ailleurs : j’ai su gérer mes moments forts et faibles tout au long de ma course. Je suis satisfait car cela me donne de bonnes indications pour la suite : l’apprentissage est perpétuel!! photoffszffrsePour ce qui est de l’organisation de la course, je pense qu’à ce jour, c’est celle que j’ai trouvé la mieux organisée :

  • 3 ravitaillements très biens dotés, placés à des endroits clefs;
  • ravitaillement de chaque côté du parcours, ce qui permettait d’éviter les embouteillages et autres collisions entre coureurs
  • ravitaillement final (fruits frais, fruits secs, boissons,…) à faire rougir de honte celui organisé par ASO pour le semi et le marathon de Paris photoujkf

En clair, Corbas, je ne viendrai plus uniquement pour ton restaurant de carnivore, mais je reviendrai aussi pour ton bel évènement de course à pieds!!

Et comme il est écrit sur le site de la course et je ne peux que confirmer :

« La course à pied est une grande famille. Ouverte à tous, jeunes ou moins jeunes, débutants ou confirmés, elle crée de solides liens d’amitiés et nous entraîne au fil des foulées, vers de merveilleux espaces de liberté…, au coeur de la vie »

Advertisements

7 réflexions sur “The future belongs to those who prepare for it today!

  1. Pingback: Et à la fin….. | CAPTAIN PHOENIX

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s