Sexe avant une course : est ce bien raisonnable?!

Dans J-4 nous serons plusieurs milliers à attendre dans notre SAS pour le départ du semi de Paris.

Chacun avec son objectif : SL en préparation d’un futur marathon, 1er semi marathon, énième participation à cet événement, course pour se faire plaisir… Pour beaucoup d’entres nous, nous avons des petites « manies » pré-course qui nous rassurent.

Avec my boo, depuis notre 1ère course commune et la belle performance qui en a suivi, c’est repas sushis/ makis et samedi soir, on ressort les baguettes!

composition-de-sushi-maki-california-roll

Mais un sujet qui concerne tout les sportifs me traverse l’esprit depuis quelques temps : le sexe la veille d’une compétition est il vraiment compatible ou non pour réaliser une bonne performance? LA question est posée 🙂

amour-3Kama-SutraUne étude a particulièrement retenu mon attention. Il a été proposé à un groupe d’hommes un programme de course à pied pendant 9 mois. A l’issue de ces 9 mois il est apparu que la fréquence mensuelle de leurs rapports sexuels s’élevait à 12 contre 7 environ avant leur entraînement. Une autre étude portait sur 25 femmes, dont l’activité sexuelle s’était élevée de 30% à la suite d’un programme de danse aérobic de trois mois (on peut noter le petit côté machiste de cette étude, comme si la cap n’était qu’un sport d’homme)

On s’aperçoit donc logiquement que les personnes physiquement actives connaissent pour la plupart une vie sexuelle plus riche que les autres. Les causes d’un tel phénomène sont mal connues mais il est assez logique de penser que la stabilité émotionnelle et la capacité de relaxation améliorées par l’activité physique ont une incidence bénéfique sur la sexualité. Donc, et cela est tout à fait logique, on peut considérer que la fonction sexuelle s’exerce d’autant plus efficacement que l’individu est en meilleure santé. De plus, le sport réduit les effets du stress dont nul n’ignore qu’il est extrêmement défavorable à l’épanouissement amoureux.
Le sport participe aussi au renforcement cardiovasculaire et à l’amélioration de l’irrigation sanguine, ce dont profitent tous les organes. Les hommes et femmes qui ont eu au moins trois orgasmes par semaine sur une durée totale de 10 années sont aussi ceux qui ont deux fois moins de risque d’avoir une crise cardiaque ou une attaque cérébrale. Faire l’amour le plus souvent possible, c’est la meilleure prévention naturelle contre les problèmes cardiaques.
coeur-
La température pourrait aussi jouer un certain rôle. Ainsi, un running, comme tout effort un peu soutenu, occasionne un réchauffement du corps qui, suivant la distance du parcours, se prolonge de quelques minutes à plusieurs heures après l’exercice. Or, la chaleur est un stimulant de la libido. Mais il ne faut pas abuser des bonnes choses car à l’inverse, une surdose d’activité physique diminue la libido. C’est le cas des marathoniens qui dépassent 25 km d’entraînement par jour. En particulier, et les sportifs le savent bien, ils sont « sexuellement inutilisables » lorsqu’ils sont victimes d’un surentraînement. On peut penser que ces « contre performances » sont dues à la fatigue, mais probablement aussi en relation avec une chute du taux de testostérone car cette dernière est une hormone de l’effort dont le taux baisse lors des grosses charges d’entraînement : moins de testostérone = moins d’appétit sexuel.
fad4ef184e3e075d68e002e77baed041
Pour ce qui est du rapport sexuel la veille d’une course, les « spécialistes » donnent le feu vert à cette pratique (BONNE NOUVELLE 😉 ). Car le rapport sexuel a des effets tranquillisants qui renforcent la qualité du sommeil. On peut donc dire que c’est une méthode naturelle pour combattre l’angoisse du sportif avant la compétition. Le seul problème… étant de conserver une durée de sommeil suffisante pour être en forme le D Day!! Quant à l’intérêt d’un rapport sexuel le jour de la course, ces mêmes « spécialistes » seraient plus réservés car il faut rester concentré sur l’objectif, il ne faut pas perdre la moindre calorie, et il ne faut pas perdre de… jus 😉 .
artifice_2
Alors samedi soir, qu’avez vous prévu? 😉
Advertisements

5 réflexions sur “Sexe avant une course : est ce bien raisonnable?!

  1. Pingback: Happy Birthday!! | CAPTAIN PHOENIX

  2. « Il ne faut pas perdre de jus »… joli!
    Bref, article documenté donc si les spécialistes le disent: let’s go!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s